Archive for the 'Vouvant' Category

Vouvant, village préféré des Français 2014

La commune de Vouvant a été sélectionnée pour participer à l’émission

“Le Village préféré des Français” diffusée le 1 juillet 2014 à 20h 45 sur France 2, animée par Stéphane Bern.

Nous vous invitons à soutenir sa candidature en faisant passer le message autour de vous.

A partir du Jeudi 17 Avril,  à partir de 10 heures, les votes seront ouverts.

Votez pour Vouvant en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.france2.fr/emissions/le-village-prefere-des-francais/village/vouvant/97-531

 vouvant

No comments

La légende de Mélusine.

Vouvant, en Vendée, l’un des plus beaux villages de France.

Mais aussi le pays de mes origines.

La Tour Mélusine et la légende de la fée Mélusine.

 Mélusine

Mélusine

La Légende de Mélusine.

Un soir en forêt de Coulombiers, après une longue journée de chasse, Aimeri, Comte de Poitiers, et son neveu Raimondin se lancent à la poursuite d’un sanglier. Leur course les emmène loin, très loin de leur suite, jusqu’aux alentours de la Font de Ce, près de Lusignan.

Là, Raimondin, dans l’ardeur de la mise à mort, tue maladroitement son oncle. Envahi par un profond chagrin, tout contrit du coup qu’il vient de porter. le jouvenceau s’en retournait avouer sa faute quand, au détour du chemin,il aperçoit dans une clairière trois jeunes filles dansant au clair de lune.

 L’une d’elles lui sourit et lui parle. Elle se nomme Mélusine.

Elle est fée, fille d’Elinas, roi d’Albanie et de la fée Pressine. Sur elle, pèse une terrible malédiction. Sa mère, pour la punir de sa méchanceté envers son père, l’a condamnée à la triste immortalité des fées, à moins qu’elle n’épouse un chevalier aimant et peu curieux, qui accepte de ne pas la voir le samedi.

Car, ce jour là, obligation lui est faite de prendre un bain et ce faisant de voir ses longues jambes fines se transformer en une horrible queue écailleuse. Mais si un jour, son mari la surprend dans un tel état, jamais plus elle ne reprendra forme humaine.

Raimondin, séduit par l’intelligence et la beauté de la jeune fille,

la demande en mariage et jure de ne jamais chercher à la voir le samedi. Mélusine,

ravie de prendre époux, accepte. Il apportera la terre, elle apportera le château, lui propose-t-elle.

Mais quelle terre et quel château, pense Raimondin, qui n’est pas fortuné.

De retour à la cour, Raimondin, tout à son bonheur, mais tout triste à la fois, commence,

pour se tirer d’affaire, par accuser le sanglier de la mort du Comte.

Puis, suivant les conseils de Mélusine, au cours d’une cérémonie d’hommage au nouveau Comte de Poitou,

il s’en va demander une pièce de terre pouvant entrer dans la peau d’un cerf.

Ridicule, disent les barons, il y manque le château.

Leur sérénité sera de courte durée car en une nuit, au beau milieu du fief, d’une « dornée de pierres et d’une goûtée d’ev »,

Mélusine construit le magnifique château de Lusignan..

Et pour que son mari devienne le plus puissant seigneur du pays, elle se plait, certaines nuits, à parsemer les collines alentour de puissantes forteresses.

Mais, tant de fortune suscite des commentaires et bien des convoitises.

D’où vient la féerique beauté de Mélusine ? D’où vient l’infirmité des dix garçons de Mélusine et Raimondin, l’un n’a qu’un œil et au milieu du front, l’autre a une griffe de lion sur la joue, l’autre encore a une très grande dent qui lui sort de la bouche… Pourquoi Mélusine s’enferme-t-elle tous les samedis ?

Mal conseillé par son frère jaloux, Raimondin cherche à percer le secret de son épouse, il surprend Mélusine dans son bain, peignant ses longs cheveux blonds et agitant son horrible queue de poisson. Mais à peine a-t-il commis l’indiscrétion fatale que retentissent soudain les hurlements de la fée. Dans un lourd bruissement d’ailes, Mélusine s’envole par la fenêtre, proférant de terribles menaces à l’encontre des forteresses qu’elle a construites : « Pouzauges, Tiffauges, Mervent, Châteaumur et Vouvant iront chaque an, je le jure, d’une pierre en périssant ».

Elle revint pourtant allaiter son  dernier enfant et certains disent qu’elle revient encore certains soirs hanter les ruines de ses forteresses.

No comments

La Vendée: vos prochaines vacances.

La Vendée vous accueille, son soleil, ses marais breton et poitevin avec la Venise Verte, ses plages, son Vendée-Globe, Mélusine, le Puy du Fou avec Cinéscénie et Grand Parcours, ses abbayes….

Vos vacances en Vendée seront les meilleures.

  vendée

No comments

Vouvant: photos actuelles

Quelques photos de Vouvant

l’un des plus beaux villages de France

phpKo9eNw

Vouvant, la tour Mélusine, l’église romane, les remparts

La tour Mélusine, haute de 36 m, construite en 1242 , selon la légende par la fée Mélusine

avec une dornée de pierres et une goulée d’ève.

 tour Mélusine

L’église romane du XIème siècle  dont la façade est richement sculptée

 vouvant vouvant

vouvant vouvant

Détails de la façade

 php1ISTLt phpgc7mTb

Le vieux pont                                            La poterne

No comments

Vouvant: photos anciennes et actuelles

vouvant la poterne

Quelques photos anciennes de la commune de Vouvant en Vendée où ont vécu plusieurs de nos ancêtres

vouvant l'église 1916

L’église romane de Vouvant, édifiée sous l’impulsion de Guillaume, Duc d’Aquitaine au XIème siècle, est remarquable par son portail du XVème, son abside du XIIème et sa crypte du XIème.

Sur la première photo à suivre, observez l’ancien clocher

 vouvant vouvant

 vouvant

L’église romane

vouvant la tour mélusine vouvant mélusine

 vouvant

La Tour Mélusine, donjon du vieux château des Lusignan. La construction en 1242 de cette tour, haute de 36 mètres, est attribuée par la légende à la Fée Mélusine.

vouvant vouvant

 vouvant

Le bourg fortifié de Vouvant, est entouré d’une enceinte principale, en grande partie visible. Une de ses portes, la Poterne, subsiste toujours: selon la tradition, Saint-Louis pénétra dans Vouvant par la Poterne.

 vouvant

Vouvant: le vieux pont roman

Le vieux pont roman

 vouvant

vouvant baguenard vouvant baguenard

 vouvant baguenard vouvant baguenard

vouvant baguenard

Le pont-viaduc de Baguenard lancé en 1890, long de 225 m, haut de 35 m.

vouvant

La grande rue de Vouvant, au fond la tour Mélusine

 vouvant

Vue générale de Vouvant

 vbuvant

Vue générale de Vouvant

 vouvant

Vue d’ensemble de Vouvant

 vouvant

 vouvant

vouvant

La Vallée du Petit Château

 vouvant

Le Moulin Sec

 vouvant

Le Château de la Loge

15 comments

boink